Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Droit de l'environnement > Le ministère de la Défense publiera à l'automne son empreinte écologique

Le ministère de la Défense publiera à l'automne son empreinte écologique

Le 01 septembre 2009

Lors de l'actualisation du Plan Défense et Environnement, le ministère de la Défense publiera un rapport concernant son empreinte écologique.
Représentant 40% de la valeur du parc immobilier contrôlé de l'Etat, pour grande partie énergivore et consommateur de carburant, le ministère de la Défense craint de ne pouvoir afficher  de bons résultats.

Cette façon d'aborder l'empreinte écologique a partir de la consommation n'est pas nouvelle. Selon un rapport de 2004 de la Fédération canadienne des municipalités et des régions, "il faut 7,25 hectares de sol et de mer dans le monde entier pour soutenir chaque Canadien. Or, la Terre ne compte que 1,9 hectare de terres et de mer productifs pour répondre aux besoins de chaque personne. D'après cette mesure, les Canadiens consomment presque quatre fois la capacité de la Terre. À titre comparatif, les États-Unis ont la deuxième empreinte écologique en importance au monde, soit 9,7 hectares par personne. La France, dont la population est deux fois celle du Canada, a la quatorzième empreinte en importance, soit 5,26."
Nul doute que des débats sont à venir sur l'angle sous lequel l'empreinte doit être examinée prioritairement : consommation, ressources naturelles, production, rapport démographie/ressources...
On attend avec impatience une définition juridique qui tiendra compte des éléments d'équilibre indispensables que l'économiste William E.Rees a examinés.


Cette actualité est associée aux catégories suivantes : Droit de l'environnement

c